La Fondation Marguerite et Aimé Maeght est une fondation privée située à proximité du village de Saint-Paul de Vence, à 25 km de Nice, entièrement conçue et financée par le couple Aimé et Marguerite Maeght. Ouverte toute l'année, la Fondation Maeght accueille près de 200 000 visiteurs par an, dans un ensemble architectural unique conçu pour présenter l'art moderne et contemporain sous toutes ses formes.

Plein Tarif 2019 : 16¤
10-18 ans : 11¤

CALENDAR


Until Sunday 14th November
Exposition.
Les Giacometti : Une famille de créateurs. Giovanni, Augusto, Alberto, Diego et Bruno
Commissariat : Peter Knapp. « Évidemment, tout le monde connaît Alberto mais moi j'avais envie d'exposer pour la première fois les cinq artistes de cette famille créative. En les exposant tous ensemble, j'espère faire connaître les prénoms des quatre autres. »

L'exposition mettra en lumière cette famille d'artistes originaire du village suisse de Stampa. Autour d'Alberto Giacometti, le plus connu de la famille pour ses sculptures emblématiques, les visiteurs pourront découvrir le travail de son père Giovanni, de son cousin Augusto, tous deux acteurs majeurs de la peinture suisse du début du XXe siècle, mais aussi de ses deux frères, Diego son cadet, sculpteur et designer et Bruno, le plus jeune, architecte marquant de l'architecture suisse d'après-guerre. Cette exposition offrira une vision originale de cette dynastie artistique..


L'exposition « Les Giacometti : une famille de créateurs » réalisée par Peter Knapp, commissaire de l'exposition, propose de découvrir les talents et les influences artistiques de chacun dans leurs domaines de prédilection: la peinture, la sculpture, le design et l'architecture.

Réunis pour la première fois en France, les Giacometti incarnent cinq artistes aux parcours différents mais entremêlés. Cette exposition originale permet de découvrir la famille culturelle qui fit Alberto Giacometti et la place de cette famille dans l'art comme des liens qui unissaient ses cinq membres. L'exposition évoque leur relation intime à leur village natal, Stampa, devenu aujourd'hui un lieu incontournable de l'histoire de l'art moderne dans le canton des Grisons en Suisse.

Les sculptures majeures et dessins d'Alberto Giacometti appartenant à la collection de la Fondation Maeght, seront accompagnés par un ensemble de peintures, films, photographies d'archives et objets provenant des collections de musées comme le Bündner Kunstmuseum de Chur (Suisse), le MASI à Lugano (Suisse), le Kunstmuseum de Bâle (Suisse) et la Fondation Giacometti (France), le Musée d'Orsay (France).

ALBERTO GIACOMETTI
1901-1966

Alberto Giacometti a partagé son temps entre son atelier-appartement de la rue Hippolyte-Maindron à Paris, où il s'installe en 1926, et son village natal de Stampa dans lequel il disait retrouver « les vallées étroites et sombres de Paris ». On ne peut s'empêcher d'associer la force compacte, voire obscure, de ses bronzes à l'inquiétante majesté des roches alpines : « Je me suis juré de ne plus laisser mes statues diminuer d'un pouce. Alors il est arrivé ceci : j'ai gardé la hauteur mais c'est devenu mince, mince, immense et filiforme », constate-t-il dès 1945. Devenu célèbre grâce à ses sculptures - notamment L'Homme qui marche (1960), chef-d'½uvre dont la Fondation Maeght est la seule institution à posséder les deux versions - Alberto Giacometti a également été un peintre et un dessinateur important et reste aujourd'hui l'un des artistes les plus importants du XXe siècle. Bien que faisant déjà partie des personnalités de premier plan du mouvement surréaliste dans le Paris des années 1930, ce sont ses créations d'après-guerre qui restent son héritage artistique majeur. Alberto Giacometti rejoint la Galerie Maeght en 1947, dès lors une profonde amitié le lie à la famille Maeght. La Fondation Maeght a présenté en 1978 et 2010 deux expositions monographiques de son ½uvre.

GIOVANNI GIACOMETTI
1868-1933

Giovanni Giacometti, le père, compte avec Félix Vallotton, Ferdinand Hodler et Cuno Amiet parmi les artistes les plus influents de la modernité dans la peinture suisse du début du XXe siècle. Entre impressionnisme, post-impressionnisme et fauvisme il a contribué à l'évolution de la peinture suisse. Influencé par l'école de Pont-Aven, il peint les paysages aux bords des lacs de l'Engadin - lieu de résidence familiale estival - grâce à une palette de couleurs unique. Le talent de coloriste du peintre fait vivre dans ses toiles l'harmonisation originale et vibrante de la lumière et des paysages de la vallée de Stampa. Exposé en 1900 à l'Exposition universelle de Paris, en 1906 au Kunstlerhaus de Zurich, en 1909 à la Galerie Thannhauser à Munich et en 1912 au Kunsthaus de Zurich, Giovanni Giacometti participe au mouvement « Die Brücke ». Père aimant et attentif, il s'attache à transmettre son goût pour l'art à ses fils qu'il souhaite voir devenir artistes. Giovanni Giacometti, que la célébrité de ses fils Alberto et Diego plongea quelque peu dans l'oubli, fut une figure marquante de la scène artistique suisse au début du siècle dernier et bénéficia d'une grande renommée de son vivant aussi bien dans son pays qu'à Berlin, Rome ou Francfort.

AUGUSTO GIACOMETTI
1877-1947

Augusto Giacometti, le cousin, s'est d'abord formé pendant trois ans au dessin à l'École des arts appliqués de Zurich, il poursuit ses études à Paris de 1897 à 1901. De 1902 à 1915, il vit et travaille à Florence puis s'installe définitivement à Zurich en 1915. L'influence de son village natal de Stampa sera déterminante dans beaucoup de ses toiles. Ses premières ½uvres - des pastels de Paris datées 1902 - sont les premières ½uvres abstraites et informelles qui témoignent déjà de son talent de coloriste. Son étude approfondie de la couleur en fera un pionnier de la peinture abstraite. Progressivement, Augusto Giacometti abandonne le sujet pour se concentrer sur des compositions abstraites. Il est avec Vassily Kandinsky (avec qui il exposera au Kunsthaus de Zurich en 1925) l'un des précurseurs d'une forme de peinture inédite - l'abstraction. Les peintures de paysages et les portraits d'Augusto Giacometti, plus particulièrement ses « fantaisies chromatiques » réalisées entre 1910 et 1920, constituent son apport décisif à l'art moderne. Artiste résolument ouvert à toutes les nouveautés, il eut des échanges constants avec les mouvements et les groupes d'artistes ou poètes d'avant-garde de son temps : en Italie avec les futuristes et à Zurich avec les dadaïstes comme Marcel Janco, Tristan Tzara, Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp.

DIEGO GIACOMETTI
1902-1985

Diego Giacometti le frère cadet, collabore étroitement avec son aîné Alberto comme modèle et assistant : Alberto crée la nuit. Le jour, Diego met en place les armatures des ½uvres sculptées, supervise les moulages des plâtres, la fonte des bronzes, réalise les patines. Encouragé par son frère, Diego commence dès 1950 son propre travail artistique. C'est à cette époque que la famille Maeght demande à Diego de réaliser une partie de son mobilier. Utilisant le bronze comme matériau de prédilection, il propose un art animalier extrêmement riche. Fusionnels, les deux frères s'influencent mutuellement. Cette relation fraternelle et artistique prend fin en 1966 à la mort d'Alberto. C'est seulement après le décès de son aîné que Diego Giacometti est reconnu comme un artiste à part entière. Il reçoit d'importantes commandes de mobilier, notamment pour la famille Maeght ou pour des lieux d'exception. Tous les éléments de décoration de la Fondation Maeght - bancs, poignées de porte, lampes et lampadaires des toits-terrasses - sont des créations de Diego Giacometti ainsi que l'ensemble du mobilier du café (étagères, comptoir, lampe, chaises, tabourets et tables). Diego Giacometti exécute également sa dernière commande en 1985 pour le musée Picasso à Paris pour lequel il réalise un ensemble de cinquante pièces - chaises, bancs, tables basses et luminaires. La même année, il expose au musée Tavet-Dela- cour de Pontoise avec un groupe de sculpteurs dont Matisse, Degas, Calder et Miró. Il meurt trois mois plus tard, alors que l'exposition est en cours.

BRUNO GIACOMETTI
1907-2012

Bruno Giacometti, le plus jeune frère, fut un musicien de talent dans son jeune âge, il choisira de faire des études d'architecture à l'ETH, école polytechnique fédérale de Zurich, auprès des modernistes Otto Salvisberg et Karl Moser. En 1930, Bruno Giacometti intègre le cabinet d'architectes zurichois Karl Egender où il travaille pendant dix ans avant de devenir indépendant. Il conçoit, entre autres, les plans du Hallenstadion de Zurich en 1939, qui accueille manifestations sportives et concerts. La même année, il dessine le pavillon de la mode et du textile pour l'Exposition nationale suisse à Zurich. Il réalise son ½uvre la plus connue : le pavillon suisse de la Biennale de Venise de 1952. Le style, proche des principes du Bauhaus, de Bruno Giacometti est un modernisme simple qui met l'accent sur la fonction- nalité et la forme qui l'amènera à concevoir des hôpitaux, des églises, des bâtiments d'habitation.... Ce style le fera reconnaître comme l'un des architectes suisses les plus remarquables d'après-guerre. Par la suite, Bruno Giacometti sera également concepteur et commissaire pour des expositions sur le travail de son père Giovanni et de ses frères Alberto et Diego. Il donne une partie de sa collection au Musée des Arts Décoratifs de Paris et aura à c½ur de créer la Fondation Giacometti au sein de la Kunsthaus de Zurich.

.


La Fondation Maeght. musee. Saint-Paul de Vence

La Fondation Maeght


Musee

Ouvert 7/7 10h-18h (19h en été)

623, Chemin Des Gardettes
Saint-Paul de Vence

Tél. +33 4 93 32 81 63

http://www.fondation-maeght.com/
Web Site